Une collection s’imagine et se dessine à Paris, mais se développe et se finalise en Inde et au Pérou, aux côtés de l’artisan, au gré des « et si on essayait » et des enthousiasmants « pourquoi ne pas… ». Ainsi, au cours de 3 à 4 voyages par an dans ces ateliers, Agnes de La Moureyre explore de nouvelles voies, rebondit sur des matières insoupçonnées, détournées, et enrichit sa bibliothèque secrète d’images, d’odeurs, d’impressions, autant de sensations qui un jour ressortiront dans ses collections. 

SUPPLEMENT d’AM entretien des liens étroits avec les artisans, et a soin de développer le respect mutuel indispensable à la création de produits dans une belle harmonie.

Un atelier a, grâce à SUPPLEMENT D’AM / EPIGR’AM, réhabilité une activité abandonnée dans le village, et remis en activité ses cuves à papier laissées dans l’oubli depuis près de 100 ans…
En conséquence directe, le développement et l’évolution sociale des familles travaillant à la fabrication des carnets : notre premier interlocuteur et ami, est devenu « chef de sa caste », organise la vie sociale (les mariages en particulier) dans sa région, a scolarisé ses enfants, son fils ainé fait ses études supérieures en Angleterre…

SUPPLEMENT d’AM veille rigoureusement à ce qu’aucun enfant ne travaille à la fabrication de ses produits, à l’instauration de jours et d’horaires de travail normaux, de conditions de travail saines, et encourage la mise en place de mesures sociales de protection des artisans et de leur famille.

Supplément d’AM développe une relation de confiance sur la base d’un engagement moral : tout est mis en œuvre pour faire durer un partenariat établi depuis une vingtaine d’années. Les lignes développées sont cohérentes avec leur savoir-faire et participe à cette volonté d’engager dans le temps.

Cette relation humaine est indispensable pour construire ensemble, en s’appuyant les uns sur les autres, des collections cohérentes et porteuses de sens…

Bien sûr, tous les colorants sont éco-friendly et garantis par le label Reach, qui veille tant à l’impact environnemental qu’à notre santé.